Google+ Followers

dimanche 3 août 2014

Le retoooour

Bonjours.
J'imagine que je vous ai manqué. Non ? Non. Bah temps pis, mais sachez que j’étais en vacances.
Donc j'ai une excuse. Mais sachez aussi que je vous ramène  plein de dessin et de truc chose, et de machin truc muche.

Alors, maintenant je vais vous présenter mes dessins dans l'ordre chronologique.
Vous pouvez admirer une jeune fille au cheveux couleur de moutarde et qui vole (!!). On peut aussi imaginer quelle bondit en l'air. En tout cas c'est un F****ng contre plongée de /déjection canine/.



 Ensuite, voici un dessin représentant une amie dans le style qu'elle aimerait avoir. Mais qu'elle a pas . C'est donc un portrait. J'ai trop galéré à le faire mais on s'en bat les /attributs masculin en sept lettres/
https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/10491204_584033388381491_517302062911382511_n.jpg?oh=d854bd7a2afcc5d144d6f6994482255f&oe=54522765 
Maintenant, devant vos yeux HÉBAY (quoi? c'est pas comme ça qu'on l'écrit?) Ébahi , peut être...
'fin en gros je fait une improvisation de créatrice de mode ;D . Je vous présente le tout PREMIER maillot à BRETELLE. Et les doc d'été <3 <3 <3 si seulement elles existaient ...
https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/p403x403/10524723_584326121685551_6562286245881180066_n.jpg?oh=b1e4c00097253d446217f722d0654859&oe=54462409 (et en couleur)

Ensuite, j'ai participé à l'évènement FBdragonniers sur bah facebook. Selida et transformée en dragonniére tout comme Melisa.  Selida est une combattante , elle habite des contrés trééés froide, d'où la fourrure, elle est armée d'un poignard , qu'elle range accroché aux protections à sa taille.(ou pas) Elle se déplace le plus souvent sur son dragon (qui est un coq. Oui), d'où les bottes montantes qui permettent aux écailles de ne pas la blesser.
Melisa , comme dans sa première version c'est une écrivaine, ici elle est une aventurière qui retranscrit dans un carnet de voyage la faune et la flore des différentes contrées qu'elle traverse. Elle se déplace le plus souvent à pied, d'où les bottes renforcées. Elle n'es pas grosse, mais elle porte un pantalon énorme, qui appartenait à son père mort. Alors oui, c'est pas pratique pour marcher, mais sa lui permet aussi de planquer un tas de chose... Comme ces carnets ;D



Maintenant, vous allez vomir devant la chose la plus bizarre de l'histoire.

Puis, une série de portrait (j'aime les portrait)



  













Ensuite, un dessin de ma sœur, repris par moi :D



















J'avais un projet qui va surement avorté...
Mais qui m'intéresse vachement tout de même! La reine des neiges en mode réaliste, avec des persos beaucoup plus sombre que le film ... Une Elsa à moitié folle toute seule dans la montagne, une Anna qui finit par décéder(pour de vraie) .... Voici les croquis préparatoires des persos. J'aurais gardé la base évènementielle tout en modifiant grandement l'histoire...J'aime particulièrement mon Elsa 

prologue:

Il attend, il tourne en rond devant la porte de la chambre. Fermée. Hurlante. Attente.
Que ce passe t’il a l’intérieur, qu’y trouvera t’il ? La mort, la vie. Deux fils entrelacés, deux chemins qui s’ouvrent à son esprit sans qu’il puisse rien y faire.
Il se fige.
Silence.
Une main se pose sur son épaule. Une main tremblante. Il sent, jusqu’au fond de son âme, la faucheuse qui se prépare.
Le guérisseur ce retire. Son sang bouillonne, il ne l’entend pas parler. Il tend son corps vers la porte. La poigné. Il s’élance dans son avenir comme un boulet de canon dans un champ de bataille. Il est impossible même d’imaginer le retenir.
C’est la vision de sa femme qui sanglote qui le rappelle à la raison.
Un soulagement, fugace. Elle est vivante.
Puis une inquiétude. Immense. Le bébé est là. Si petit qu’il capte tout l’attention. Il ne pleure pas. Il est anormalement calme.
Le roi le prend dans ses bras. La prend dans ses bras. Une fille.
Il est frappé par l’absence de chaleur émanant de l’enfant. Glacée. Panique.
Puis il se reprend, glacée ! Pas morte.
Un mot se profile au fond de son esprit. Un mot terrifiant.
Monstre.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le roi a choisi de la garder. Il a choisi d’élever ce bloc de glace qu’est pour lui sa fille. Il l’a nommé. Elsa.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Une autre attente, plus terrible encore que la première. Et une enfant une fille. Encore. Mais celle ci, pleure, hurle tout ce qu’elle peut de son minuscule corps. Elle est un enfant, un enfant normale.
Le soulagement qui l’étreint, quand a lui, est anormal.
Sur le visage du roi penché sur celui immobile de la reine, des larmes coulent, roulent et quittent ses joues. Des perles empreintes d’une terrible angoisse.
La reine n’ouvrira plus la bouche pour le lui faire remarquer. Elle n’ouvrira même plus les yeux pour voire les perles quitter le visage pale et déformé par la peur de son mari pour tomber sur le sien. Dernier présent de l’homme aimant.
Morte.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le roi a choisi de la garder. Il a choisi d’élever ce meurtrier qu’est pour lui sa fille. Il l’a nommé. Anna.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le roi est incapable de comprendre, incapable de réfléchir. Son cerveau tout entier est utilisé pour gérer la crise morale qui l’agite. Il est incapable de se rendre conte que ces filles ne sont pour rien dans la mort de celle qui – par habitude- était devenus l’objet de son amour. Impossible pour lui de réaliser qu’il ne pourra plus l’aimer. Qu’elle ne pourra plus l’aimer.
Il ne sait pas qui, de celles qui sont devenues pour lui le monstre et la meurtrière, il déteste le plus.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Elsa
Anna

J'ai aussi dessiner un personnage pour le roman de ma sœur.  Elle s’appelle Juliette et est le personnage principale de Juliette et l'horloge du temps. Dans lequel on peut trouver un vieux sage
alcolo... OUI !

 Simon, de la série :

  
Une sirène Bitch : (suite à ça: )


 Un dessin pour faire passer le message que NON une robe n'est pas un oui.

Un truc
 

 J'avais organisé sur Facebook une loterie, dont voici l'illustration.

  

Un dessin pour Sarah Minne qui a gentiment participé a mon concours ^^ (Blue, 8 ans, rebelle et fan d'Albator)
 

Une tentative d'étude de drapé: 




Et pour finir, un fan art d'Ewilan :D Le best book for ever ;D


 Voilà, merci d'avoir regardé ;D

1 commentaire:

  1. J'adore vraiment te lire ! Vivement le prochaine article :) !

    RépondreSupprimer